Blog comptarial.fr
Image default

La traçabilité alimentaire, pourquoi est-ce important?

Aujourd’hui plus que jamais les entreprises agroalimentaires et toutes les étapes de production et d’approvisionnement du secteur agroalimentaire sont soumises au contrôle des pouvoirs publics. Pour garantir à leurs clients la plus grande transparence, elles doivent vérifier que chaque étape de production soit dans les normes et que toutes les informations relatant l’origine des produits sont disponibles.

La traçabilité alimentaire permet donc à un consommateur d’être en mesure de retrouver toutes les informations relatives à la transformation, au transport ou encore aux étapes prises par le producteur jusqu’à sa réception chez le distributeur.

Dans cet article nous parleront des grandes lignes de cette traçabilité alimentaire et de son impact sur le consommateur final.

 

Qu’est-ce que la traçabilité alimentaire ??

La traçabilité alimentaire est une démarche permettant de suivre, d’identifier et de documenter les mouvements effectués par un produit ou un lot entre les différentes étapes du processus qui le transforme en nourriture.

Cette traçabilité alimentaire consiste à retracer tous les ingrédients avec précision : lait cru, paillettes frites… pour identifier des risques potentiels comme la contamination croisée au cours des phases industrielles successives (lorsque plusieurs matières premières sont utilisées dans la fabrication).

Cette étape apporte un plus grand contrôle sur les risques potentiels, et donc permet de réduire le risque zéro.

La traçabilité alimentaire est une démarche qui s’inscrit également dans le cadre des nouvelles normes REACH (Registration, Evaluation and Authorization of Chemicals) et CLP (Classification, Labelling and Packaging). Elle se veut partager par tous les acteurs impliqués : producteur/transformateur/distributeur etc., afin qu’elle puisse s’appliquer de manière uniforme dans toute l’Europe.

 

Pourquoi se soucier de la traçabilité alimentaire ?

La réponse est simple : pour ne pas avoir à subir les effets néfastes d’une intoxication alimentaire et cela afin de garantir une bonne santé au plus grand nombre. Cette toxicité peut être due à divers facteurs, notamment liés à l’origine ou encore aux étapes prise par les producteurs en amont du processus. Les pathogènes susceptibles d’être retrouvés sur des produits entraînant des intoxications alimentaires sont nombreux et variés. Il peut s’agir de bactéries, virus ou encore parasites qui ont un impact sur la forme mais aussi les consommateurs en générale. En cas de non-respect des règles de sécurité alimentaire, les intoxications peuvent être mortelles.

En France et dans le monde, trois types de mesures ont été établies afin d’assurer la traçabilité et l’authenticité des produits : celles qui permettent une identification précise du producteur ; celles qui garantissent que nous achetons un produit authentique (origine) et celles qui nous garantissent que le produit que l’on achète est bien celui auquel on s’attend (authenticité).

La traçabilité alimentaire, de nos jours, permet d’extraire et de collecter des informations sur les produits ou leurs ingrédients retrouvés en amont du processus. Ces données seront ensuite stockées à terme afin permettre une gestion efficace des incidents sanitaires potentiels. Cette information est indispensable pour identifier rapidement les lots contaminés provenant d’un seul fournisseur et pour éviter leur mise sur le marché.

En France, c’est l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) qui est chargée d’homologuer les dispositifs permettant une traçabilité des produits alimentaires. Cette homologation sera définitive après un entretien avec trois agences : Anses , DGCCRF  et Inra . La réglementation française impose que tous les matériels utilisés doivent être compatibles avec ce système afin d’assurer une traçabilité alimentaire efficace.

En ce qui concerne les traceurs, un étiquetage est réalisé à l’aide des codes-barres et du QR code. Ces deux technologies sont utilisées pour identifier le producteur ou le fabricant ainsi que l’origine dans la chaîne logistique. Il existe également différents types de contrôles : in situ, sur place après analyse au labo (permet de vérifier qu’un produit n’est pas contaminé) ; en laboratoire par prise de sang (permettra si possible de déterminer le type de bactérie ou virus).

En ce qui concerne les aliments, la traçabilité doit être respectée pour chaque étape du processus. C’est-à-dire que lorsqu’ils sont en train d’être fabriqués. Ainsi, il est possible de retracer une partie des produits à un fournisseur et aussi aux usines si elles ont participé au processus final. L’un des exemples célèbres reste celui du scandale lié aux œufs contaminés en France en 2008. Au début, les œufs de poules élevées ont été retracés et incriminés par l’affaire puis un peu plus tard, il a fallu identifier certains lots d’œufs issus des fermes situées à proximité.

La traçabilité alimentaire est donc essentielle pour garantir notre santé au quotidien mais aussi celle des animaux dont nous faisons appel aux produits. En effet, si une intoxication survient suite à la consommation de porcs nourris aux farines animales, celle-ci pourrait être fatale.

Nous pouvons compter sur nos producteurs locaux qui ont développés une expertise professionnelle en matière d’identification précise du fournisseur ou encore de certification.

 

A lire aussi

Trouver la meilleure agence de communication à à Rennes en Ille-et-Vilaine

Laurent

Pourquoi doit-on insérer la communication offline dans sa stratégie d’entreprise ?

Sidonie

Migrer vers une solution en mode SaaS

sophie

Pourquoi recourir à un logiciel ERP ?

Laurent

Les paramètres essentiels pour faire le bon choix de son agence Inbound Marketing

Tamby

Les meilleurs logiciels de CAO pour les enfants

Laurent

Quel logiciel comptable choisir pour votre association ?

Ines

Utilité et avantages d’un lanyard publicitaire

Ines

Tout savoir pour choisir une agence web

Ines